97 Rue Piervenne

97 Rue Piervenne

Hello tout le monde!

Aujourd’hui je reviens vers vous pour parler d’un petit coin de paradis découvert il y a une petite semaine… Je vous parle bien évidemment du 97 rue Piervenne à Ciney! Ce restaurant qui pourrait paraître des plus simples à première vue, est tout le contraire.

Le concept, imaginé par Guy Van Crombrugge est assez simple; il vous accueille chez lui dans une maison de maître de 1820 qui peut accueillir jusqu’à 20 couverts.

Son idée? Recréer l’univers «d’après guerre» dont lui parlaient ses grands-parents qui eux aussi étaient restaurateurs. Sa carte est composée de 3 entrées, 3 plats et 3 desserts et il faut évidemment préciser qu’il ne travaille jamais, au grand jamais, avec des produits surgelés! Tout est frais, d’ailleurs, été comme hiver il se sert dans son propre potager, verger et poulailler afin de donner à ses plats des saveurs diverses et de saison.

Mon expérience :

Comme Guy nous l’a dit, «il faut oser passer la porte ». Ce que je veux dire par là est que ce n’est pas un restaurant commun, je n’avais encore jamais été dans un restaurant comme celui ci. En passant le pas de la porte, on découvre un petit feu sur le côté et ensuite Guy vient nous accueillir. Il offre l’apéro au bar dans sa cuisine et papote avec nous. C’est très différent du dialogue (que l’on a pas réellement) dans d’autres endroits! Une fois l’apéro terminé, on prend son temps, on parle avec tout le monde, on se met à table et on choisit par rapport à nos goûts, Guy s’adapte réellement aux besoins de ses clients!

J’ai goûté le foie gras (je ne vais pas commencer le débat par rapport à ce genre de plat) et le pain d’épice concocté par ses soins et j’ai terminé par un bœuf Angus, sauce béarnaise (miaaaam). Ce qu’il faut mentionner c’est que dans la pièce principale, un piano est mis à disposition, j’en ai profité pour jouer un peu malgré le fait que ce n’est pas un de mes principaux atouts ahah!

En fait, on se sent tellement à l’aise qu’on fait un peu comme chez soi, et c’est génial! On se détend, on parle, bref…

On se sent accueillis! Une fois sortis, on sourit, parce que au fond on se rend compte que l’humain est un être sociable et qu’on a tendance à l’oublier!

J’espère que vous aurez l’occasion de vivre cette expérience et que vous pourrez m’en parler…

xx Annaëlle


Hello everyone!

Today I’m going to talk about a little piece of paradise I discovered a week ago … I’m obviously talking about 97 rue Piervenne in Ciney! This restaurant may seem simple at first glance, but in fact it’s the opposite.

The concept, imagined by Guy Van Crombrugge is quite simple; he welcomes you to his home in a mansion from 1820 that can accommodate up to 20 people. His idea? To recreate the “immediate Post war” universe which his grandparents, who were also restaurant owners, told him about.

His menu is made up of 3 starters, 3 main courses and 3 desserts and it must be said that he never (ever) works with frozen products! Everything is fresh, whether summer or winter he uses his own garden to give his dishes various flavours of each season.

My experience :

As he told us, “you have to dare to go through the door”. What I mean by this is that it’s not a run of the mill restaurant, I’ve never been to a restaurant like this before. Passing the door, we discover a small fire on the side and then Guy came to welcome us. He offers drinks at the bar in his kitchen and chats away with you. It’s very different from the dialogue (that we do not really have) in other places!

Once the aperitif is over, we just chilled found ourselves chatting to the other guests before taking our places and go about choosing we talk with everyone, we sit down and choose our dishes. Guy really does adapt to his customers’ needs!

I tasted foie gras (I’m not going to get into the debate on the rights and wrongs of this dish) and gingerbread elaborated by him and I finished with an Angus beef, with Bearnaise sauce (yummyyy). What must be mentioned is that in the main room, a piano is available, I took the opportunity to play a little despite the fact that it is not one of my main assets ahah! In fact, we feel so comfortable that we act a little like we’re at home, and it’s great!

We relax, we speak, in short … We feel welcome!

Once out, we smiled, because basically we realised that the human being is a sociable being and we tend to forget it!

I hope you will have the opportunity to live this experience and that you can tell me all about it …

xx Annaëlle

Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *